TITRE_

Les Esprits tels que nous les imaginons ont développé des engins volants dans l'atmosphère, mais aussi des engins spatiaux et des satellites qui gravitaient autour de notre planète.

Les moyens de propulsion ont pu, dans un premier temps, être à base de combustion chimique (comme nos fusées propulsées au kérosène ou à l'hydrogène), où atomique, dès lors que les Esprits ont maîtrisé la fusion nucléaire.


On peut très bien comprendre que les engins atmosphériques ont fini par tomber au sol et ont subi la même destruction par corrosion, abrasion et dégradation chimique que toutes les infrastructures.  Mais qu'en est-il des satellites qui tournaient en orbite ? Si les Esprits ont existé sur notre planète, ne devrions-nous pas, nous humains, après 252 millions d'années,  avoir retrouvé leurs satellites, intacts ?

Depuis Newton on sait que deux corps (par exemple le Terre et le Soleil, ou la Lune et la Terre, ou encore un satellite artificiel et la Terre...) en interaction dans l'espace, gravitent autour de leur centre de gravité commun selon des orbites ou fermées (circulaire ou elliptique) lorsque les corps sont captifs l'un de l'autre, ou ouvertes (parabolique ou hyperbolique) s'ils ne sont pas captifs mais ne font que s'influencer. Ces orbites sont décrites par les Lois de Kepler. Dans ce cas idéal, une orbite elliptique durerait alors pour l'éternité, et les satellites des Esprits seraient toujours là !!!

Oui mais...  dans le monde réel il n'y a jamais que deux corps en interaction. Un satellite artificiel qui orbite autour de la Terre ne subit pas que l'action gravitationnelle de la Terre, mais aussi de la Lune, du Soleil, des planètes proches (Mars, Vénus) ou très massives (Jupiter, Saturne), des astéroïdes de passage, etc...

Lorsqu'au lieu de deux corps il y en a trois (par exemple un satellite artificiel, la Terre et la Lune) les mathématiciens (humains) sont incapables de résoudre les équations du mouvement et de prévoir à long terme les trajectoires. Il n'y a que dans des cas très particuliers où un corps est de masse négligeable par rapport aux deux autres que l'on peut définir des points d'équilibres (Points de Lagrange) dont deux seuls sont stables.


Dans le cas général (qui est le cas réel !) il est (humainement) impossible de prédire les trajectoires à très long terme.

Elles seront totalement chaotiques, et aucune situation d'équilibre stable ne sera possible.

Un satellite en orbite autour de la Terre va donc inexorablement dériver. Sa trajectoire ne restera pas périodique et il va dans un temps bref à l'échelle géologique (un siècle, un millénaire), ou bien tomber sur la Terre ou une autre planète, ou être éjecté sur une orbite interplanétaire comme un vulgaire astéroïde... parmi les millions d'autres astéroïdes du système solaire. Voire meme quitter le système solaire.


On peut en outre imaginer que les ingénieurs des Esprits ont pu avoir eu obligation de rendre tous leurs objets technologiques autodestructibles pour ne pas, à long terme, polluer la nature (voir les matériaux). On peut ainsi supposer que leurs satellites aient été prévus pour se désagréger, après quelques siècles, sous l'effet des rayons cosmiques ou des ultraviolets.


Après 252 millions d'années, que pourrait-il en rester ?

Les satellites
hkdh vqnir

Articles complémentaires :